La lettre de la DBL

Présentation du Service Vie Quotidienne des Sites

Une quinzaine d’agents (plombiers, serruriers, électriciens, menuisiers, manutentionnaires...) réalisent les dépannages rapides hors site central et petites interventions. Les interventions plus conséquentes ainsi que celles relatives au site central sont réalisées par l’intermédiaire de prestataires, dans le cadre des marchés à bons de commandes : les déménagements et réaménagements...

Au sein du SVQS se trouvent des agents émanant de métiers très différents.

Certains d’entre eux sont aisément identifiables (entretien ménager, déménagement, acquisition de mobilier, régie technique). D’autres sont plus ou moins visibles (gestion des déchets, gestion des accès et des clefs, gardiennage, étude d’implantation de mobiliers, d’autres encore travaillent dans l’ombre (sur des éléments du matériel de cuisine ou de buanderie, les alarmes incendie et intrusion, la gestion de la réserve de mobilier), d’autres encore semblent totalement transparents bien que visibles par tous (l’entretien des extincteurs, les plans de sécurité et la signalétique).

Il faut aussi noter une mission qui peut parfois être mal vécue par certains, notamment lorsque la météo n’est pas sereine, à savoir : les exercices d’évacuation incendie.

Tous ces métiers ont un point commun « ils travaillent en creux ». C’est à dire que ce n’est pas l’action menée qui est perçue mais un dysfonctionnement matériel ou un retard ressenti par « l’usager ». Il faut donc savoir innover « remettre l’ouvrage sur le métier » pour remplir la mission dévolue.

Ainsi deux nouveaux outils sont maintenant à disposition : Le local de stockage Hénaff à Bobigny, en phase finale d’aménagement. Il permettra de stocker dans les meilleures conditions possibles, le mobilier de réserve et de réemploi, mais aussi de le répertorier afin d’en réduire sa durée d’inutilisation. Outre l’installation de rayonnages lourds, la location d’un chariot élévateur pour la conduite duquel des agents ont été formés, un outil informatique de gestion du stock a été créé avec nos propres ressources, permettant déjà un fonctionnement sur un rythme élevé. Les inévitables objets non réutilisables sont éliminés selon les règles propres aux déchets.

La mise en œuvre de l’expérimentation de la vidéosurveillance sur quelques sites pilotes est en phase de concrétisation. Cette surveillance à distance, activée par une détection de mouvement, permet une réactivité plus grande face à une intrusion, mais aussi d’apporter une preuve juridique de l’infraction constatée sur le fait. Cela permet d’optimiser l’impact financier de la surveillance à distance, tout en augmentant son efficacité.

D’autres projets sont en étude, et nous vous les ferons découvrir lors qu’ils auront acquis une maturité suffisante pour les présenter à tous.