La lettre de la DBL

La démarche qualité sécurité environnement

- De quoi s’agit-il ?

La démarche QSE est un des projets phare de notre direction en 2011. Elle concerne les 6 services de la DBL et doit permettre d’améliorer en continu la qualité des services rendus aux usagers (les agents du Département). Cette démarche comporte trois volets :

  • Un volet qualité (normes ISO 9001) : La DBL met en place un système pour développer la prise en compte des besoins des usagers.
  • Un volet environnement (normes ISO 14001) : La DBL va systématiser les démarches de réduction des effets dommageables de ses activités sur l’environnement.
  • Un volet sécurité : La DBL coordonnera les actions de réductions des risques liées à ses activités.

Pour mémoire, l’ancienne Direction de la logistique et des moyens (DLM) était déjà engagée dans une démarche qualité-environnement : l’ensemble de ses activités étaient certifiées ISO 9001 et les activités des ateliers automobile et reprographie étaient certifiées ISO 14001.

- Trois questions à Franck Tetchi, chef de projet QSE

Pourquoi un bureau dédié à la démarche QSE dans le cadre de la réorganisation de la DBL ?

La création du bureau s’inscrit dans la logique de la réorganisation, orientée vers la mise en œuvre du projet d’administration, de l’agenda 21, et le renforcement de la qualité de service. Dans ce cadre, le bureau anime la démarche QSE, et s’engage dans la mise en œuvre des outils d’amélioration continue et de recueil des attentes des usagers. Notre objectif est de réduire les impacts environnementaux de nos activités et d’atteindre une amélioration permanente de la qualité des prestations.

Qu’est ce que cela va concrètement apporter aux agents de la DBL dans leur quotidien ?

La mobilisation des agents de la DBL lors des groupes de travail d’élaboration des outils QSE démontre l’intérêt qu’ils portent à cette démarche. D’une part, les interactions entre les processus sont omniprésentes dans nos activités. Avoir une vision de l’ensemble des processus transverses est sécurisant pour les agents ainsi que pour les nouveaux arrivants. Cela permet de définir les rôles, de rendre lisibles les règles de fonctionnement internes et les responsabilités, et de réduire les risques inhérents à toute activité. D’autre part, certaines activités ne sont pas toujours visibles dans la réalisation des prestations alors même qu’elles contribuent fortement au résultat. La démarche permettra de valoriser ces activités. Enfin, depuis quelques années une prise de conscience des enjeux de développement durable s’est opérée. Cette démarche permettra à chacun de proposer des actions préventives et d’œuvrer au quotidien pour la préservation de notre environnement.

Qu’est ce qui fera que cette démarche sera réussie ?

La réussite de la démarche sera collective. Chacun peut se positionner personnellement dans son contexte professionnel et apporter ainsi sa contribution au projet. Au final, la réussite de cette démarche se mesurera par la concrétisation d’actions environnementales ainsi que par la satisfaction des usagers.

Contact, Franck Tetchi, Chef du Bureau Démarche de Gestion et QSE, poste 42.17.

- Le calendrier de la démarche

BMP - 391.1 ko

- Le retour d’expérience d’Annie-Claire Gonzenbach, Chef du Bureau hygiène, propreté et gestion des déchets au sein du service vie quotidienne des sites

Ce que la démarche qualité m’a permis :

  • D’écrire des procédures communes pour l’ensemble des agents du bureau , de parler le même langage, de travailler de la même façon (pas de différence de travail entre les agents) et de pouvoir en cas d’absence d’un agent continuer la procédure.
  • De faire un suivi des données et d’analyser les résultats : on s’est par exemple aperçu que certains sites étaient plus contrôlés que d’autres sans raison spécifique.
  • De constater le travail qui est effectué par mon équipe et la réactivité des entreprises.

En bref : Toute cette démarche entraîne des améliorations quotidiennes dans le travail de chacun et permet de satisfaire la demande des usagers plus rapidement et surtout de pouvoir se justifier sur les réclamations émises par les centres. Si un site se plaint de l’entretien de ces locaux, le BHP peut montrer que des contrôles ont été faits dans l’année, que l’entreprise a été avertie….ou bien de montrer nos faiblesses et les améliorations à apporter….

Ce qui pourrait être amélioré dans la démarche :

Il est important que la démarche qualité permette de construire des actions correctrices concrètes en fonction des axes d’amélioration identifiés.

Contact : Annie-Claire GONZENBACH, Chef du Bureau hygiène, propreté et gestion des déchets, poste 90.30.

Document (BMP – 960 ko)